• Séjour circuit Japon cerisiers en fleurs tokyo voyage vacances japon
  • Destination :
  • Durée : 10 jours
  • Prix par personne à partir de : 2,920 €

VOYAGE AU JAPON: CIRCUIT DECOUVERTE DU JAPON

Voilà un beau programme pour une première approche du pays de Soleil Levant.
Un circuit parfait à petit prix pour une première découverte du Japon. Départ garanti à partir de 2 personnes, jusqu’à 40 personnes maximum.
Prix à partir de 2 920 €, selon les dates de départ (nous consulter pour confirmer le prix sur chaque date de départ).

Demande d'informations

VOYAGE AU JAPON: CIRCUIT DECOUVERTE DU JAPON

Dates en 2018 : 22 Octobre et 14 Novembre

Dates en 2019 :
20 mars – 11, 14 et 24 avril  –  14 Mai  –  03 Juin  –  07 Juillet  –  20 Août  –  11 Septembre  –  03-15 et 22 Octobre  –  12 Novembre.

 

Départ GARANTI à partir de 2 inscrits !!!!!
Groupe maximum de 40 personnes

 

Ici le passé vient littéralement accueillir le futur. C’est sur cette terre qu’ils s’entremêlent…
Tout au long de son histoire, depuis les temps anciens et à travers le moyen âge, le Japon a Intégré ce qui lui parvenait de cultures plus avancées à partir du continent asiatique, plus tard à partir du 19ème siècle il a adopté des éléments de la civilisation occidentale. Beau, relaxant, profond, historique le Japon vous attend et vous offre une hospitalité authentique et chaleureuse.

 

 

JOUR 1 : PARIS  – OSAKA

Rendez-vous des participants à l’aéroport. Assistance aux formalités d’enregistrement et d’embarquement puis décollage à destination d’Osaka sur vol régulier. Dîner et nuit à bord.

 

JOUR 2 : OSAKA
Petit déjeuner et déjeuner à bord de l’avion. Arrivée et accueil à l’aéroport d’Osaka par votre guide francophone.Route vers Osaka, cité d’affaires et troisième ville du Japon. Départ pour un tour de ville panoramique.
Située à une quarantaine de kilomètres de Kyoto et à quelques 600 kilomètres au sud-ouest de Tokyo, Osaka est avec 2.7 millions d’habitants, la troisième ville du Japon, derrière Tokyo et Yokohama.
Osaka est la cité des affaires par excellence. Osaka à deux facettes. La ville se divise en deux quartiers principaux : le quartier de KITA appelé « Umeda », au Nord, qui se déploie autour de ses principales gares. Il constitue la façade moderne de la ville ; c’est le quartier du business, des gratte-ciel, des hôtels et des galeries commerciales. Minami encore appelé « Namba », au Sud, est le cœur de la ville : quartier animé avec des magasins, restaurants, théâtres, bars et lieux de fêtes. C’est ici que les habitants se retrouvent.
En remontant vers le nord se trouve le quartier de Soho. C’est ici que la jeunesse branchée vient acheter les dernières excentricités vestimentaires locales et internationales.
Le château d’Osaka est le point fort de la ville. Construit en 1585, détruit en 1615, il fut frappé par la foudre quelques années plus tard et reconstruit dans les années 30. Il surplombe la ville sur une colline et témoigne de la grandeur passée de cette dernière.
Déjeuner (selon horaires de vol).
Accueil et installation à votre hôtel.
Dîner dans un restaurant local et nuit à l’hôtel.

JOUR 3 : OSAKA – HIMEJI – MIYAJIMA – HIROSHIMA
Petit déjeuner à l’hôtel.
Le matin, départ pour la visite intérieure du château de Himeji (visite du donjon principal), le plus grand des douze châteaux féodaux du Japon, la seule et unique forteresse du Japon d’origine. Le donjon principal était utilisé par les seigneurs lors des sièges ou des manœuvres.
Le château aurait l’apparence et à coup sûr la beauté d’un héron blanc déployant ses ailes. Considéré comme le plus beau château du Japon, il est l’un des plus rares, ayant échappé aux incendies, séismes et ravages de la guerre.
Déjeuner en cours de route.
L’après-midi, départ en ferry jusqu’à l’île de Miyajima.
« L’île où cohabitent les hommes et les dieux » est depuis longtemps un lieu sacré, puisque la sanctuaire de Itsukushima y est établi depuis 593 (mais les bâtiments datent du 12e siècle). Ce sanctuaire, dédié à la déesse gardienne des mers, a pour particularité d’être en partie construit dans la mer, avec des bâtiments sur pilotis et son torii à quelques dizaines de mètres au large. L’île de Miyajima a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco.
Visite de l’île, avec son célèbre torii flottant et visite du sanctuaire d’Itsukushima. Ce lieu célèbre, bâti en 593 sur pilotis dominant une crique resplendit à marée haute lorsqu’il se reflète dans la mer.
Puis départ vers Hiroshima. Arrivée et installation à votre hôtel.
Dîner dans un restaurant local. Nuit à l’hôtel.

JOUR 4 : HIROSHIMA – OKAYAMA – REGION DE KYOTO
Petit déjeuner à l’hôtel.
Le matin, départ pour la visite de Hiroshima. Pour une raison horrible, Hiroshima n’a pas besoin d’être présentée. Chaque année, des millions de visiteurs se rendent dans ce lieu de destruction apocalyptique.
Face à la mer Intérieure, Hiroshima, la « Ville de la Paix », est la plus grande ville du Chugoku. Le bombardement atomique du 6 août 1945 a complètement détruit tout bâtiment dans le centre de la ville sauf ce qui est maintenant connu comme le Dôme de la bombe atomique de Hiroshima, aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’Unesco comme témoignage des ravages de l’arme nucléaire.
Visite du Musée de la Paix, situé dans le Parc du Mémorial de la Paix.
Déjeuner en cours de route, sous forme de « bento ».
Le « bento » est un repas ou encas, servi sous forme de plateau repas en plastique ou alors présenté de manière très jolie dans une boîte. Elle remplace notre bon vieux sandwich jambon-beurre français… Vous en trouverez aussi dans les supérettes locales, dans les grandes gares (les célèbres « eki bento », il paraît que les Japonais font des centaines de kilomètres en train juste pour goûter aux eki bentos régionaux !)… Bref, une véritable institution au Japon !
Visite du quartier historique de Kurashiki Bikan.
La vieille ville, qui se distingue par les murs blancs des résidences et les saules pleureurs alignés sur les rives de la rivière Kurashiki. Le quartier est classé comme quartier important de préservation pour des ensembles de bâtiments traditionnels. Dans les années 1600, Kurashiki a prospéré car les transporteurs de marchandises pouvaient s’y croiser. Le lieu continue toujours d’apporter une atmosphère historique envoûtante d’une vie calme et harmonieuse.

Visite du jardin Korakuen. Le Korakuen fait partie des 3 plus beaux jardins paysagers du Japon, avec le Kenrokuen à Kanazawa et le Kairakuen à Mita.
Ce jardin traditionnel japonais a été créé il y a près de 300 ans par le daimyo (seigneur féodal du domaine) de la région. Symbolisant la puissance du samouraï, le jardin Korakuen d’Okayama est considéré comme l’un des trois plus beaux grands jardins du Japon avec les jardins Kenroku-en de Kanazawa et Kairakuen de Mito. Situé autour de la maison Enyô-tei, construite pour servir de bâtiment d’habitation principal, le jardin couvre une superficie de 13 ha et comporte un théâtre nô ainsi que des étangs, une colline, des bosquets de pruniers et une plantation de thé. Le jardin est aménagé avec de grandes étendues de gazon témoignant d’une ouverture d’esprit peu fréquente dans les jardins japonais. Il s’agit d’un jardin de style kaiyu (jardin à promenade) qui permet aux visiteurs de profiter du paysage varié traversé en flânant à travers le jardin, en particulier au sommet de la colline Yuishinzan ainsi que le long des ruisseaux voisins.
Départ vers Kyoto, ville spirituelle du Japon avec ses 1650 temples et 400 sanctuaires. S’il existe une ville que tout étranger se doit de visiter en priorité, c’est bien celle de Kyoto. Déambuler dans ses rues étroites et ses allées, c’est remonter le cours des onze siècles durant lesquels elle fut la capitale du pays (de 794 à 1868). Entourée par des collines magnifiques, Kyoto est riche en souvenirs historiques et en légendes et renferme les plus beaux vestiges japonais anciens ! Bien que des industries modernes se soient développées, la ville reste le premier centre pour les industries traditionnelles fabriquant les soies, brocarts, laque, poteries, porcelaines, éventails, poupées et bronzes. L’habileté des artisans s’est transmise à travers les générations et peut encore être appréciée aujourd’hui.
Arrivée et installation à l’hôtel. Dîner dans un restaurant local.
Logement à l’hôtel dans la région de Kyoto.

JOUR 5 : REGION DE KYOTO
Petit déjeuner à l’hôtel.
Le matin, départ en bus pour la visite de Kyoto.
Visite du temple Kinkakuji, blotti dans un beau cadre romantique, le pavillon d’or suffit à sa seule évocation à enflammer les imaginations. Construit en 1393 pour servir de lieu de méditation à Yoshimitsu puis converti en temple à la mort du Shogun, il doit son nom de pavillon d’or aux feuilles d’or fin plaquées sur ses toitures se reflétant dans l’eau.
Vous vous émerveillerez ensuite devant l’incroyable concept du jardin zen du temple de Ryoanji. Ce chef d’œuvre incontournable, jardin de sable et de pierre, d’une beauté remarquable, est l’un des plus purs achèvements de l’esthétique Zen.
Ses quinze rochers ont donné lieu à de multiples interprétations. Certains chercheurs y voient une tigresse et ses petits, d’autres des dragons, etc. Les pierres sont disposées de telle sorte qu’on ne peut en voir plus de quatorze à la fois. Toutes sont entourées de sable soigneusement ratissé quotidiennement par les prêtres du temple. Ce jardin Zen est un exemple de pureté et a été conçu pour la méditation.
Continuation de la visite de Kyoto par l’impressionnant Château de Nijou.
Cet impressionnant édifice date de 1603. Plusieurs shoguns y ont résidés jusqu’à l’abdication du dernier d’entre eux en 1867. Il devint alors le siège impérial. Par la suite, on y installa la préfecture de Kyoto. Depuis 1893, le château appartient à la ville et se visite comme un monument historique.
Déjeuner dans un restaurant local.
Continuation de la visite avec le temple de Kiyomizu Dera, dédié à la déesse Kannon aux onze têtes dont la statue n’est exposée qu’une fois tous les trente-trois ans. Ce temple est surtout connu pour sa terrasse sur pilotis. Il fut fondé en 798 par le prêtre Sakanoue Tamuramaro, mais les bâtiments actuels furent, bâtis en 1633.

(NB : Le temple de Kiyomizu Dera est actuellement en rénovation jusqu’en 2021 inclus, par conséquent certaines parties peuvent être sous bâche et/ou entourées d’échafaudages. Néanmoins, les visites sont toujours possibles.)

Visite du Fushimi Inari Taisha. Le Fushimi Inari, sanctuaire shintô bâti au VIIIe siècle par le clan Hata (immigrant d’origine coréenne), peut arborer plusieurs titres honorifiques peu conventionnels. Incontestablement d’abord, celui du sanctuaire le plus original de Kyoto, peut-être du Japon : ici, pas de bâtiments imposants, seulement des torii à perte de vue, à franchir et à refranchir, pour le plaisir de cheminer à travers l’innombrable. Autre distinction toute aussi louable, celle du site kyotoïte le moins fréquenté par rapport à sa remarquable somptuosité. Pas de dorure à photographier pour repartir dans la foulée. Simplement, un sentiment d’être là, ici et maintenant.

Puis temps libre selon le déroulement du programme qui vous donnera l’opportunité de parcourir le quartier historique de Gion, au cœur de ruelles pleines de charme et de maisons traditionnelles. Le quartier historique de Gion a la particularité d’un mélange de traditionnel et de modernisme fusionnant en totale harmonie. Lieu idéal pour découvrir les arts traditionnels, les restaurants de styles anciens, à la décoration d’un goût exquis renforcent l’atmosphère raffinée du quartier. Gion est aussi connue pour être l’ancien fief des geishas (localement appelées « geiko »).
Dîner libre. Logement à l’hôtel dans la région de Kyoto.

JOUR 6 : KYOTO – NARA – IGA – REGION DE HANDA
Petit déjeuner à l’hôtel.
Le matin, départ pour une journée de visites à Nara, située au cœur de la civilisation japonaise. Fondée en 710 sur la plaine de Yamato Nara alors baptisée Heijo-Kyo (citadelle de la paix), cette cité ancienne est entourée de collines boisées, de temples ceints de parcs et de quelques-uns des plus anciens bâtiments de bois du pays.
Visite du site de Nara, qui regroupe plusieurs monuments inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans un parc de plus de 600 hectares, les daims en liberté gambadent et vivent en totale harmonie avec les visiteurs. Visite des temples et sanctuaires de ce parc.
Todai-Ji, abritant une colossale statue en bronze doré de Bouddha.
Kasuga Taisha Shrine : ce sanctuaire est décoré de plus de 3000 lanternes en pierre, peint en vermillon très vif qui tranche sur la verdure environnante. Il possède un trésor constitué principalement d’armes et de masques anciens.
Départ pour Iga.
Déjeuner dans un restaurant local en cours de route.
Visite du musée Ninja. Le musée d’Iga est sans doute le meilleur du genre au Japon et l’endroit le plus indiqué pour comprendre ce qu’étaient ces guerriers de l’ombre. Le musée se compose en premier lieu d’une reconstitution d’une maison ninja. Ces maisons étaient de véritables forteresses contenant trappes et pièges ainsi que des cachettes dissimulant les activités secrètes des résidents. On trouve aussi une galerie très bien organisée contenant plus de 300 objets historiques ayant appartenu à des ninja. On y trouvera des armes et armures, des écrits, des manuels de ninjutsu et bien sûr les inévitables et emblématiques shuriken. Le musée est très pédagogique et tente de faire passer aux visiteurs quelques techniques anciennes transmises par les documents historiques étudiés par les historiens. On trouvera ainsi de nombreux secrets médicaux, chiffrage secret ou techniques de survie expliquées.
Départ pour Handa. Dîner dans un restaurant local.
Nuit à l’hôtel dans la région de Handa.

JOUR 7  REGION DE HANDA – HAKONE-JINJA – REGION DE HAKONE

Petit déjeuner à l’hôtel.
Le matin, départ en car pour Hakone. Déjeuner en cours de route.
Découverte du Mont Fuji (3776 mètres) et visite d’Hakone. Promenade sur le Lac Ashi.
La région du Parc National d’Hakone (122 309 hectares), à quelques heures des plus grandes villes, recèle de véritables monuments naturels : de l’admirable Mont Fuji, le géant sacré du Japon, aux montagnes volcaniques de Hakone, en passant par l’archipel d’Izu.
Le mont Fuji et le lac Ashi nimbés d’une envoûtante aura de magie, sont particulièrement vénérés. Hakone, ville de collines aux sources d’eau chaude dont les points d’intérêt sont à la fois d’ordre culturel et naturel, est une station thermale appréciée depuis le IX siècle
Départ ensuite par la route pour la visite du sanctuaire d’Hakone (Hakone-jinja).
Le sanctuaire Hakone-jinja, caché entre les cèdres et les pins, fut fondé en 757 près du Lac Ashi. C’est dans ses bâtiments principaux qu’on vénère les descendants d’Amaterasu, déesse du soleil dans la mythologie japonaise. Et à l’ombre des conifères se découvre le fameux portique du lac, intitulé Heiwa torii (“la grande porte de la paix”), édifié en 1951, témoin du traité de paix post-seconde Guerre Mondiale.
Transfert et installation à l’hôtel.
Dîner et nuit à l’hôtel dans la région de Hakone (nuit sur futon au sol / pas de lit occidental, salle de bains japonaise…).

JOUR 8 : REGION DE HAKONE – KAMAKURA – TOKYO

Petit déjeuner à l’hôtel.
Le matin, départ pour Kamakura.
Elle est située au bord de l’Océan Pacifique dans la préfecture de Kanagawa, à environ 70 min de train de Tokyo et un peu moins de Yokohama. La ville compte environ 170 000 habitants. Aujourd’hui, Kamakura est une ville balnéaire, et surtout touristique. L’été, mais aussi pendant les beaux jours d’hiver, sa longue plage est fréquentée par les surfeurs et les baigneurs. Apprécié des densha-otaku, un train ancien sur une seule voie traverse la ville.
Déjeuner dans un restaurant local en cours de route.
Visite du temple Tsurugaoka Hachimangu. Il date de 1063, initialement construit au bord de l’eau, il a été déplacé à son emplacement actuel en 1191. Il est situé au nord de la rue principale de Kamakura. Dédié au Dieu de la Guerre, il est destiné à protéger les clans Minamoto et Genji. Ce temple est très fréquenté lors des grandes fêtes du Japon.
Visite du temple Kencho-ji. Le Kencho-ji est le premier des gozan (cinq grands temples) de Kamakura. Ce temple bouddhiste zen fut fondé en 1249 par le moine chinois Daigaku Zenji en japonais, de l’école Rinzai. La beauté de ce temple réside dans son jardin zen japonais, « caché » tout au fond du site derrière un bâtiment et le hall décoré de tissus.

Puis route vers Tokyo.
Temps à libre à Akihabara pour effectuer des achats ou découvrir le quartier de l’électronique de Tokyo, cohabitant avec les boutiques spécialisées dans le domaine du manga, aux couleurs pétillantes et flashys et ses personnages aux grands yeux un peu partout, sur des banderoles, un camion publicitaire qui fait le tour du pâté de maisons… De nos jours, le quartier est plutôt focalisé sur le manga et ses produits dérivés. Si vous avez le temps, n’hésitez pas d’ailleurs à visiter le grand magasin avec un pingouin bleu en mascotte (Donki) ou rejoignez à pied la gare JR d’Akihabara, vous verrez peut-être que des chanteurs ou chanteuses donnant un petit spectacle, afin de se faire connaître du public !
Arrivée et installation à l’hôtel.
Dîner dans un restaurant local et nuit à l’hôtel.

 

JOUR 9 : TOKYO
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Le matin, départ pour un tour panoramique de la Capitale Nippone en bus.
Véritable ville de contrastes, et en perpétuel mouvement, Tokyo happe le visiteur dès son arrivée dans un tourbillon de sensations, d’odeurs, de bruits inconnus et fascinants. Parfum de luxe à Ginza, air du grand large à Tsukiji, vertige des sommets à Shinjuku, odeurs d’encens et de soja grillés à Asakusa, Tokyo semble recéler dix, vingt villes différentes, disparates, trépidantes et éclectiques.
Métropole du futur, et parfait contrepoint à la capitale culturelle du pays qu’est Kyoto, Tokyo dégage un pouvoir de séduction et de fascination irrésistible.
Vous verrez aussi lors du tour panoramique : le Palais impérial et la Diète (Parlement).
Visite du sanctuaire Asakusa, l’un des plus importants centres de pèlerinage du Japon.
C’est un sanctuaire shinto situé dans le quartier d’Asakusa, à Tokyo. Edifié en 1649 par le Shogun Tokugawa Iemitsu, il est dédié aux trois hommes qui fondèrent le temple (bouddhiste) Senso-ji.
Balade le long de la rue Nakamise.
Nakamise-dori part de la porte Kaminarimon pour aller jusqu’au temple Senso-ji. Elle est bordée de multiples boutiques à souvenirs.
Déjeuner libre.
N’hésitez pas à vous balader sur les ruelles aux alentours pour manger sur le pouce ou découvrir de petits restaurants. Et s’il y a la queue, louchez sur un autre établissement !
Arrivée à Harajuku, puis promenade dans la rue Takeshita et temps libre.

(Attention, votre temps libre s’effectuera sans guide et sans bus. Le chauffeur viendra vous chercher en fin d’après-midi selon l’horaire convenu sur place avec votre guide et votre chauffeur).

Takeshita-dori est une rue piétonne très animée du quartier Harajuku, remplie de boutiques de vêtements, de cafés et de restaurants ; cette rue est très prisée des adolescents japonais et des « Gothic Lolitas » et « Sweet Lolitas », mode vestimentaire globalement axée sur des robes et jupes bouffantes, agrémentées de dentelles.

En fonction de votre temps libre, nous vous suggérons de visiter aux alentours (entrées et transports non inclus) :
Le sanctuaire Meiji (Meiji-Jingu). Le Sanctuaire Meiji se dresse au cœur d’un luxuriant parc qui comprend environ 100 000 arbres. Il est dédié à l’Empereur et l’Impératrice Meiji. Le sanctuaire est un édifice particulièrement représentatif de l’architecture shinto.
Le magasin Oriental Bazaar sur 3 étages. Avec sa devanture façon temple japonais en rouge et vert, vous ne pourrez pas le manquer. On le qualifierait plutôt de « temple du shopping », vous trouverez ici les produits typiques du savoir-faire japonais, tels que les éventails, kimonos, kokeshis… Sachez par contre que plus vous monterez les étages, et plus les prix augmenteront… ! Le magasin est fermé tous les jeudis et accepte les euros (oui oui !).

Transfert à pied avec votre guide jusqu’au restaurant. Dîner.
Retour à pied à l’hôtel, puis logement.

 

Jour 10  TOKYO  – PARIS
Petit déjeuner à l’hôtel.
Selon horaire aérien, transfert à l’aéroport de Tokyo.
Assistance aux formalités d’enregistrement et d’embarquement puis décollage à destination de Paris.
Arrivée à Paris.

 

Pour des raisons techniques le sens du circuit ou l’organisation des visites peut être inversé ou modifié, mais sera néanmoins respecté.

 

PRIX PAR PERSONNE: à partir de 2 920 €* (base double ; départ de Paris)

PRIX PAR PERSONNE: à partir de 2 990 €* (base double ; départ de Province : Marseille, Strasbourg, Toulouse, Lyon, Nice)

*Tarif à partir de, selon les dates de départ (nous consulter pour les tarifs sur les différentes dates de départ. . 

 

LE PRIX COMPREND :

Transport :

. Aérien : PARIS / OSAKA // TOKYO / PARIS sur vol régulier Air France/KLM via Amsterdam ou Lufthansa (LH) via Francfort et/ou Dusseldorf et/ou Munich selon rotations aériennes
. Transfert : Aéroport / Hôtel / Aéroport

 Hébergement :
Hôtel 3 étoiles (normes locales) en chambre double ou twin avec bain ou douche, 1 nuit en futon (couchage au sol)

 Repas :
Pension complète du déjeuner du jour 2 au petit déjeuner du jour 10, sauf dîner libre au jour 5, déjeuner libre au jour 9

 

Visites / Excursions : Mentionnées au programme
Transferts/transports terrestres en véhicule de tourisme adapté à la taille du groupe
Visite du château de Himeji (vue extérieure) / Visite de l’île de Miyajima
Balade dans le quartier de Gion et balade dans la rue de Shijo (Shijo-dori)
Visite du site de Nara / Découverte du Mont Fuji
Visite du sanctuaire d’Hakone (Hakone-jinja)
1 nuit en futon (couchage traditionnel japonais au sol)
Visite du temple Kencho-ji
Tour panoramique de Tokyo / Visite du sanctuaire Asakusa
Balade le long de la rue Nakamise / Promenade dans la rue Takeshita

 Guides / Assistance :
Guide accompagnateur Osaka/Tokyo
L’assistance de nos représentants aux aéroports

 

LE PRIX NE COMPREND PAS
Les boissons, les pourboires et les dépenses personnelles
Les assurances : nous consulter.
Le supplément chambre individuelle par personne
Les taxes et frais de dossier.